Tendresse, intensité et amour

Les enfants sont toujours des boîtes à surprises : ils ont des réactions, des comportements et des sujets de discussions qui sont imprévisibles. Depuis plus d'une semaine, nous sommes vraiment heureux de vivre comme une famille tout à fait normale. Nous essayons de vivre au-delà de la langue et de ses barrières. Il est facile de s'isoler de ses enfants si nous considérons que la langue est notre seul canal de communication. Nous réalisons que nos enfants utilisent clairement d'autres moyens pour nous passer un message ou bien pour nous poser une question. 

Nous avons une idée beaucoup plus claire de ce qu'ils sont, de ce qu'ils ressentent, de leurs doutes et angoisses, de ce qui les allument ou non. Bref, on est de plus en plus connectés à eux. C'est d'ailleurs flagrant car on arrive à se parler en franco-russe tout le temps et nous entretenons de belles conversations. Souvent nous rigolons, des fois nous nous fâchons pour rectifier un comportement (chose tout à fait normale dans une famille) et des fois nous écoutons un message qu'ils veulent nous transmettre.

Ces derniers jours, on voit que les enfants ont tendance à s'ouvrir de plus en plus. Ce soir n'a pas fait exception et c'était une journée encore très forte en (belles) émotions. Nos trois enfants sont bien entendu différents et réagissent à des degrés divers, selon le sujet de conversation. Lisa est peu sérieuse et tourne rapidement au clownesque. Macha est extrêmement attentive car elle souhaite bien saisir tous nos mots, elle est d'ailleurs très réactive à notre non-verbal. Quant à Oleg, il est auditif, sérieux et très attentionné. Ainsi, on voit immédiatement la réaction des enfants lorsqu'un sujet les intrigue, les inquiète, les réjouit ou les rend tristes. 

Ce soir est venu la question suivante de la part d'Oleg : "Papa, Maman... Est-ce qu'on peut appeler au téléphone du Canada vers l'Ukraine ?". Par chance que Mélissa et moi avons eu ce sujet de conversation hier soir, puisqu'Oleg m'avait demandé s'il pouvait écrire une lettre à sa nounou. Plusieurs réponses ont été envisagées :

  • Oui mon chéri, pas de problème. Voici le meilleur moyen de perturber son attachement au pays et à ses nouveaux parents. Ça ouvre aussi plusieurs problématiques d'attachement. Cependant, ça pourrait aider les enfants dans leur "deuil" concernant le départ de leur pays et des gens qu'ils ont côtoyé pendant 7 ans...
  • Non, aucune communication n'est possible entre le Canada et l'Ukraine. C'est un peu prendre les enfants pour des idiots, voire de leur mentir. Ils savent que nous étions sur Skype en Ukraine avec notre famille en France et au Canada. Nous sommes mal à l'aise dans le mensonge...
  • Répondre par une simple question "Pourquoi ?". C'est l'avenue que nous avons utilisé car elle permet à l'enfant de comprendre notre place, sa place et le rôle des personnes qui l'ont entouré pendant 7 ans.

De ce fait, nous avons répondu ce soir avec cette dernière réponse. Cela a permis de constater qu'Oleg a un fort sentiment de culpabilité. Souvenons-nous qu'il a quitté l'orphelinat en voyant sa nounou en larmes et en quasi-crise de nerfs. Ça laisse clairement des traces chez les enfants. Macha était attentive, mais semblait déconnectée de l'Ukraine, ce qui est positif. Lisa était clairement attachée à son pays, mais ne semble pas se souvenir de la raison qui l'a poussée à le quitter... Par la suite, nous avons remis les choses à leur place. Nous leur avons expliqué que les nounous ont toutes reçu un cadeau, des fleurs et une carte personnalisée de leurs mains. Les nounous sont avant tout des employées qui sont passionnées par leur travail. Ce ne sont pas des mamans. Par contre, elles ont fait un travail remarquable car nous sommes fiers de nos enfants. On a vu que le message est passé et qu'ils ont compris notre point de vue. Mélissa leur a également expliqué que nous avons passé de longs moments avec leurs nounous et toutes les personnes qu'ils connaissaient afin de récupérer un maximum de souvenirs que nous avons écrit et conservés dans leur boîte à racines (genre de boîte à souvenirs avec tout ce qui a composé leur passé). Papa a été très ému et Maman très fière de leur montrer son carnet de bord. Un moment d'une beauté inouïe. Oleg se souvient que sa nounou lui lisait beaucoup de livres. Lisa se souvient qu'elle aidait à faire de la cuisine. Macha se souvient qu'elle aidait beaucoup ses amis. Ils avaient de la nostalgie dans les yeux et cela semblait leur faire du bien d'en parler.

La discussion s'est poursuivie dans le salon. Mélissa annonce à Lisa qu'ils ont deux Papas et deux Mamans. Lisa fait une drôle de face. En effet, nos enfants sont venus au monde grâce à un Papa et une Maman qui ont eu la  chance et la gentillesse de les concevoir et de les mettre au monde. Puis, après plusieurs années de quête, la Vie a eu la brillante idée de nous proposer nos trois amours que nous allons chérir et aimer pour toujours. Lisa a tout de suite compris et a embrassé chaleureusement sa Maman en lui lançant des tonnes de "je t'aime". C'était beau à voir... Pendant ce temps, Papa était collé sur Macha et Oleg qui étaient concentré sur le film de la soirée (Fée Clochette et la pierre de lune). 

En allant coucher les enfants, nous nous sommes amusés à leur lire un livre comme tous les soirs. Mélissa était avec son petit gars. J'étais avec les filles. Nos enfants adorent ce moment avant de faire dodo. Ils sont calmes, attentifs et chaleureux. Nous disons un bonne nuit aux filles. Puis on va rejoindre Oleg qui nous attend impatiemment. Il semble que la discussion se poursuit. Il nous parle de son pays en guerre. Il nous exprime qu'il était très anxieux là-bas. Je lui confirme qu'il n'a plus à s'en faire, sauf prier pour ceux qu'il aimait là-bas. On poursuit sur la lancée des deux parents. Il a bien compris notre discussion. Il nous a mentionné que si nous avons pleuré et prié pour avoir des enfants, lui a pleuré beaucoup et a prié pour avoir des parents comme nous. Je ne vous cache pas que les larmes sont arrivées, mais heureusement il faisait sombre... Cet enfant est d'une sensibilité et d'un coeur incroyable. Il nous a serré tous les deux forts dans ses bras pour nous lancer des "je t'aime Maman, je t'aime Papa" qui sont allés raisonner dans le plus profond de nos coeurs. 

Nos enfants sont incroyablement conscient de ce qu'ils vivent et grâce à leur confiance, leur amour et leur coeur, nous arrivons plus que jamais à communiquer efficacement et avec émotions. C'est très touchant et surtout enivrant. On aura le goût de leur parler des heures et des heures. Ce jour-là viendra plus vite que ce que l'on pense...

Commentaires (3)

  • Marie-Claude

    Marie-Claude

    15 juillet 2014 à 14:05 | #

    Je suis très heureuse de voir de lire que tout se déroule comme vous le désirez, dans la tendresse, l'amour et surtout l'écoute de l'autre. Vous êtes un bel exemple de persévérance et de patience. Je vous lève mon chapeau! Ces moments d'échange sont en effet très précieux et créé l'attachement nécessaire pour vous unir très fortement. Vous faites un belle famille et nous avons hâte de vous voir tous les cinq. Gros bisous à tous! xxx

    Répondre

    • Pascal & Mélissa

      Pascal & Mélissa

      15 juillet 2014 à 14:13 | #

      Merci Marie!!! Si tu veux passer faire ton tour chez nous, tu seras la bienvenue!!! A+

      Répondre

  • Helene V.

    Helene V.

    17 juillet 2014 à 02:49 | #

    Bonjour Pascal et Mélissa,

    Je suis vraiment contente pour vous deux, et pour les enfants aussi, que tout se mette en place afin que vous formiez tous les cinq une belle famille unie...

    Amicalement,

    Répondre

Écrire un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité. Option de connection ci-dessous